S'abonner
La boutique
Les forums
Les photos
Les vidéos
Météo
Contact

 

 
« Open your mind… » (*)
Dans la vie, les idées préconçues et les certitudes peuvent nous jouer des tours. La pêche n’échappe pas à la chose, que du contraire. Les compétiteurs en savent quelque chose, eux qui, les jours de compétition, sont très souvent confrontés à des conditions de pêche différentes de celles qui ont prévalu lors des entraînements. Remise en question et capacité d’adaptation sont alors indispensables pour pouvoir émerger. Ces deux facultés reviennent d’ailleurs souvent dans les réponses des compétiteurs auxquels on demande, lors de nos interviews, quelles sont à leurs yeux les qualités requises pour engranger des résultats en compétition.
Bien entendu, remise en question et capacité d’adaptation permettent également de mieux s’en sortir en pêche de loisir pure. Elles sont même indispensables pour progresser et évoluer dans la pratique de notre sport passion. Libre à chacun, il est vrai, de pratiquer la pêche comme il l’entend et sans nécessairement éprouver le besoin de s’améliorer. Il est ainsi des pêcheurs qui se cantonnent toujours à la même technique, aux mêmes eaux, aux mêmes leurres, etc. ou encore des pêcheurs qui pratiquent aujourd’hui comme ils pratiquaient à leurs débuts. Il convient de respecter ces choix, surtout s’ils sont source de satisfaction chez leurs auteurs. C’est tout différent si ces pêcheurs se plaignent de leurs maigres résultats ou expriment de la frustration.
Je dois bien avouer que c’est davantage ce dernier cas de figure que je rencontre au bord de l’eau ou lors de salons. Ainsi ce pêcheur de carnassiers qui se plaignait de sa mauvaise saison tout en incriminant tantôt le cormoran, tantôt les « bracos » et qui, quelques secondes plus tôt, me précisait qu’il ne pêchait que le sandre, au vif mais pas avec n’importe quel vif : uniquement des vairons… Que dire à ce pêcheur qui s’attaque au plus difficile de nos carnassiers avec si peu de munitions ? Autre exemple : ce moucheur qui allait faire une croix sur la pêche en Wallonie, faute de poissons et en raison d’une météo trop souvent pourrie rendant nos eaux impraticables et qui me déclarait quelques instants plus tard qu’il ne pratiquait que la seule pêche en sèche en rivière. « Et la pêche en nymphe ? » lui demandai-je ? « C’est pas de la pêche à la mouche, c’est de la pêche au toc  ! » me répondit-il. « Et la pêche en réservoir ? » ajoutai-je ? La réponse fut encore plus catégorique : « c’est pas de la pêche  ! ». « Avez-vous déjà essayé ? » poursuivis-je ? « Non »… Que dire à ce moucheur qui s’entête à ne pêcher qu’en sèche alors que nos poissons, fussent-ils catalogués de « gobeurs », se nourrissent la plupart du temps sur le fond, voire dans la colonne d’eau ? Que dire à ce moucheur qui ignore nos petits réservoirs alors qu’ils demeurent praticables même en cas de fortes précipitations ?
Un tout dernier exemple : ce pêcheur de carnassiers rencontré voici peu au bord d’une eau très riche en brochets et qui ne jurait que par quatre à cinq modèles de leurres, essentiellement des poissons-nageurs. Pas de chance pour lui, la richesse des lieux en brochets était intimement liée à la richesse en végétation aquatique. Que dire à ce pêcheur sinon que ses leurres étaient tout à fait inopérants dans ce contexte et qu’il existe un montage spécifique, à savoir un leurre souple fixé sur un hameçon texan, qui permet de se jouer du piège de la végétation ? C’est d’ailleurs ce qu’utilisait mon collègue Benoît Ennen, présent avec moi ce pour-là et qui enchainait les touches alors que notre homme ramenait de la « salade » à chacun de ses lancers. Loin d’être un imbécile, ce dernier finit par fixer au bout de sa ligne le montage que mon collègue lui proposait depuis un petit temps. Le résultat fut immédiat.
Si vous vous reconnaissez dans un des pêcheurs décrits ci-avant, plutôt que vous plaindre, changer votre manière d’opérer. En d’autres termes, « open your mind » et vos résultats s’en ressentiront immédiatement.
 
Bruno Chermanne
Rédacteur en chef
 
(*) « Elargissez vos horizons… »
 
 
Sommaire
 
Photo de couverture : un joli brochet leurré au leurre dur en bordure par Bruno Pebe (Ultimate Fishing)
 
CARNASSIERS
Simple et efficace
Quand il faut surprendre les brochets
 
COMPETITION
Coup – En tête-à-tête avec Bruno Lowie
 Calendrier des concours
 
COUP
Une pêche difficile en carpodrome
 
GESTION
Coup de projecteur sur l’EFTTA
De nouveaux repeuplements en truitelles au lac de la Plate Taille
Le parfait castor – Droit de réponse de T. Dumortier
 
MATERIEL
Test – Cannes carpe Caperlan « X-Trem 9 Slim » et « X-Trem 9 » : entre douceur et puissance…
 
MER
En surf-casting à la côte belge – 2. Action !
Tableau des marées
 
MOUCHE
Réservoir – A vue à La Cascade
La Mouche du mois : la Cul brûlé
 
PARCOURS PECHE
La Haute-Lesse à Villance
 
REGLEMENTATION
Le coin du garde-pêche
 
VIE FEDERALE
XVIIIème Grande Journée de la Pêche en Fédération Wallonie-Bruxelles